Une diversité de métiers – Iki (4/6)

Une diversité de métiers – Iki (4/6)

La plupart des métiers présents dans IKI pourraient prétendre être shokunin, un mot dont la signification va au-delà de sa traduction par “Artisan”.

Ce mot sous-entend que vous êtes un maître du travail manuel, mais intègre également la notion de fierté face au travail accompli et une manière qui honore non seulement le client, mais aussi soi-même et sa position dans la société.

Dans le shinokosho (le système de classe de la période Edo), les artisans (ko) se situaient en-dessous des paysans (no), mais au-dessus des marchands (sho), Le shi au début du mot fait bien-sûr référence aux samurai et à la noblesse, qui se trouvaient au sommet de la pyramide. Les marchands étaient vus comme inférieurs aux artisans car ils ne créaient rien par eux-mêmes et profitaient donc du fait que les autres produisent. Bien sûr, le même argument pourrait être utilisé envers les samouraï, mais il est plus difficile d’argumenter contre une classe portant une arme …

Visuels non définitifs

Dans IKI, nous trouvons des Personnages des 4 classes ainsi que d’autres n’appartenant à aucune des classes. Les moines et prêtres de confession bouddhiste ou shintoïste étaient considérés avec respect.Les acteurs de théâtre et les geishas ne faisaient non plus pas partie d’une classe, mais étaient très respectés par la population, à la manière des pop stars aujourd’hui. Dans les théâtres et les salons de thé d’Edo, vous pouviez rencontrer des gens de toutes classes, car il s’agissait de lieux où il fallait être vu et où étaient créés le style et la mode plus tard copiés dans les autres grandes villes du Japon.

Dans IKI, l’auteur Koota Yamada a représenté la diversité de métiers de l’époque Edo à travers 5 groupes : Colporteurs, Artisans, Marchands, Maîtres et Spéciaux.

Colporteur

Les Colporteurs sont des marchands qui transportent avec eux les produits qu’ils vendent en pleine rue. Leur coût de recrutement n’est pas très élevé (entre 1 et 3 mon) et aucun d’eux ne vous fera progresser sur la piste de Lutte contre les Incendies. Ils vous permettront d’obtenir gratuitement des ressources de base, que ce soit grâce à leur Compétence ou à leur Salaire : mon, sandales, balle de riz et bois.

Vendeur de charbon

Le charbon fait de bois de chêne (binchotan) était à la fois le carburant le plus important pour cuisiner et se chauffer, mais aussi la cible principale des feux qui ont dévasté Edo à cette époque. Le charbon était brûlé dans des récipients en forme de bol appelés hibachi. Dans de nombreux foyers, le réchaud et le hibachi sous la table à manger (kotatsu) étaient les seules sources de chaleur.

Artisan

Les Artisans travaillent en intérieur et coûtent plus cher à recruter (entre 3 et 4 mon). Certains vous feront progresser sur la piste de Lutte contre les Incendies. Le revenu de tous les Artisans vous permettra de gagner de l’iki (les points de victoire du jeu), tandis que pour activer leur compétence, il vous faudra la plupart du temps dépenser des mon.

Fabricant de parapluies

Les parapluies en papier huilé étaient utilisés au Japon au moins depuis le 8ème siècle, pour se protéger à la fois de la pluie et du soleil. En plus de leur utilité première de protection contre les éléments, ils possédaient également un intérêt symbolique et rituel. C’est peut-être dû au fait que le mot “parapluie” (傘) contient des parties du Kanjin utilisé pour “humain” d’une manière qu’il se porterait lui-même. Des parapluies spéciaux étaient utilisés au théâtre et dans les spectacles de danse. Fabriquer des parapluies était donc considéré comme honorable, même pour un travail qui n’était pas effectué par un samouraï. 

Spécial

Comme leur nom l’indique, ces Personnages possèdent des capacités particulières et variées. Leur coût de recrutement est très variable (entre 1 et 7 mon) et une grande partie d’entre eux vous offriront une capacité spéciale une fois à la retraite au lieu d’un revenu continu : déplacement supplémentaire de votre Oyakata, recrutement moins cher, possibilité d’éviter qu’un de nos Personnages décède dans un Incendie, couleur joker à la fin de la partie …

Ermite (Yamabushi)

Yamabushi, littéralement “prostré dans la montagne”, désigne un ermite solitaire et ascète doté selon la croyance populaire de pouvoirs mythiques. Les racines de cette croyance sont principalement bouddhistes, mais intègrent également des éléments shintoïstes. Au Japon, posséder une religion n’exclut pas d’autres religions ou croyances spirituelles : 85% de la population est bouddhiste, alors que 90% est shintoïste. La trompette en forme de coquille (horagai) dans laquelle il souffle est typique de la secte Shugendo. Ces ermites n’étaient en aucun cas timides et détachés du monde : la plupart d’entre eux étaient adeptes des art martiaux et participaient même à des opérations militaires.

Marchand

Avec un coût de recrutement homogène (entre 3 et 4 mon) et aucun d’entre ne vous permettant de progresser sur la piste de Lutte contre les Incendies, les marchands sont également le groupe le plus rare du jeu avec 7 cartes sur 60. A de rares exceptions près, les marchands possèdent une compétence uniquement tournée vers le gain de riz. Ce sera l’occasion de goûter aux plats traditionnels japonais : tempura, sushi, soba, etc. Là où le revenu des Artisans vous apportait uniquement de l’iki, celui des marchands vous rapporte exclusivement des mon.

Stand d’anguilles

L’anguille (unagi) est un poisson important dans la cuisine japonaise. La manière habituelle de la préparer est de la griller, la faire mariner, puis de la griller de nouveau. Il y a un adage qui dit que la fumée s’échappant du grill sent tellement bon qu’on pourrait la manger avec du riz. Traditionnellement, l’anguille est mangée en été pour nous donner la force nécessaire pour la seconde moitié de l’année.

Maître Artisan

Les Maîtres Artisans possèdent le coût de recrutement moyen le plus élevé du jeu (entre 4 et 6 mon) tout en étant le second groupe le plus rare (9 cartes sur 60). Leurs compétences sont de 3 types différents : construire un Bâtiment avec une réduction (de 1 bois ou de 1 Koban), inverser la position de 2 Personnages sur le plateau, gagner de l’iki directement mais en offrant 2 mon à chacun de vos adversaires. Ces deux dernières compétences augmentent fortement l’interaction dans le jeu, mais nous vous laisseront le découvrir par vous-mêmes ! Le revenu des Maîtres vous apportera à la fois mon et iki, faisant d’eux le groupe de personnage avec le meilleur retour sur investissement du jeu !

Fabricant de marionnettes

La carte nous donne l’impression qu’il est en train de fabriquer une marionnette à base de papier mâché. L’autre possibilité serait qu’il fabrique des poupées daruma, des porte-bonheur dans la tradition bouddhiste. Le papier mâché est un matériau bon marché qui était destiné à des usages divers. Les artisans comme notre fabricant de marionnettes l’utilisait même pour fabriquer des tsoe bosi, des figurines d’entraînement aux techniques d’acupuncture.

Une diversité de métiers

Miser sur le recrutement de personnages de types variés vous permettra de marquer un bonus de iki assez conséquent à la fin de la partie : 1/4/9/16/25 iki si vous avez recruté des personnages de 1/2/3/4/5 types différents. Dépasser 100 iki étant considéré comme une bonne partie, recruter des personnages de différents types peut être très profitable, pour autant que vous ayez suffisamment d’argent pour les recruter, de riz pour les nourrir et que vos adversaires vous laissent faire !

Recruter des personnages du même type peut également être bénéfique pendant la partie, mais nous en parlerons plus tard …

Il existe une autre manière (qui fait partie des nouveautés apportées par Sorry We Are French) de rentabiliser votre recrutement : l’achat de ces Blagues à Tabac d’automne. L’automne commençant à la 7ème manche (la moitié du jeu), vous serez déjà suffisamment avancé dans votre stratégie pour la renforcer par l’achat l’une de ces deux blagues à tabac.

  • la première (3 mon) vous permet de marquer 1 iki pour chaque Personnage du type que vous avez recruté le plus. Le plus souvent, il s’agira de Colporteurs ou d’Artisans, assez fréquents dans le jeu.
  • la seconde (5 mon) vous permet de marquer 1 iki pour chaque Personnage d’un type que vous avez recruté. Son maximum est donc de 5 iki.

Et surtout, n’oubliez pas que l’iki provenant de vos Blagues à Tabac peut être doublé si vous avez acheté au moins une Pipe pendant la partie !

Iki

Iki

Un jeu de Koota Yamada, illustré par David Sitbon
2 à 4 joueurs, 14 ans et plus
60 à 90min
Découvrez Iki
Logo

Studio de développement de jeux de société

Notre studio est composé d’une équipe de 3 personnes (un illustrateur, un game designer et un big boss). Retrouverez également sur notre site nos jeux ainsi qu'un journal relatant leur processus de création et d’édition.